• En voie d'extinction

    De retour après une pause provençale la semaine dernière entre deux épisodes cévénol je constate que l’automne a encore frappé le monde de la blogosphère. A chaque absence un peu prolongée, je fais le tour des potins de mes blogs adorés et ce n’est pas sans une certaine tristesse que je déplore l’abandon de certains de mes spots de lecture quotidienne qui confirme peu à peu la mort lente mais assurée du blogueur. Un syndrome viral semble irrémédiablement atteindre peu à peu mes compères du net.

    En voie d'extinctionCertains symptômes ne trompent pas : la lassitude, le manque d’idée, la recherche désespérée d’un auditoire fidèle qui laisse une trace à chaque passage, une présence de moins en moins active sur les pages de ses camarades… Parfois les causes sont évidentes : le manque de temps, le phagocytage des réseaux sociaux où il est sans doute plus facile de pondre 140 caractères que de réfléchir à coucher ses mots sur un post à l’envergure plus glorieuse.

    Que recherche un blogueur ?…ne joues pas à l’hypocrite…à être lu sinon pourquoi s’échiner à inonder la toile de ses mots/maux…autant le faire sur un carnet à spirale. Certains font du blog marketing, piégés par leur ligne éditoriale, soumis au rythme de la publication quotidienne alors ils prennent en toile de fond l’actualité pour réagir et alimenter ainsi secrètement leur statistique et rester au top wikio et autres classements du clic. Mais lorsque tu analyses les commentaires, tu t’aperçois rapidement que le nombre diminue ostensiblement…sauf lorsque tu évoques quelques sujets souvent croustillants et émoustillants pour le service trois pièce (désolé les filles…). J’ai moi-même cédé à la facilité sur un de mes derniers billets et y céderai probablement encore…oui le mec qui pisse debout attire encore quelques requêtes googlesques…mais ce que j’attends avant tout d’un blog c’est de ressentir les émotions, de goûter à une part de cet anonyme. C’est l’une des raisons qui m’a poussé vers cette aventure virtuelle. Tu te livres, je te lis, je réagis, et je te donne en retour…créer un lien, des liens…mais il faut croire que comme pour toute passion ces derniers s’étiolent s’ils ne sont pas entretenus. Je plaide coupable. Je ne me suis pas lassé de lire certains blogs, mais je me suis contraint à ne plus y laisser ma plume…je donne…ce devrait être gratuit et désintéressé mais ça ne l’est pas….ne joues pas à l’hypocrite (remember) !

    Je reste intimement convaincu que la survie d’un blog de quelque nature qu’il soit repose en grande partie sur la volonté de ses lecteurs à le soutenir…et que les commentaires qu’il soit ou non en accord avec l’auteur sont nécessaires parce qu’ils témoignent sans doute ainsi d’un certain lien affectif. Pas de crainte à avoir, je ne pars pas même si à la fin de cette phrase j’y collerai un point, ce dernier ne sera pas final, pas encore.

    …fais vivre tes blogs !!

    « Rouge, vert, blancExpress yoursef »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 7 Novembre 2011 à 19:03
    Glimpse

    Indubitablement, oui, on écrit pour son auditoire autant (plus ?) que pour soi ;) Et bien sûr, tous autant qu'on est, on use de ficelles plus ou moins grosses pour attirer le lecteur (encore que ça ne marche pas toujours, mais le jour et l'heure de la publication sont des éléments capitaux aussi). 

    Je l'avoue, je ne commente pas tous les blogs que je lis, parfois parce que je ne trouve rien de très intéressant / pertinent / différent  à dire, parfois par timidité, un peu comme si je lisais en cachette... Idiot, je sais ;)

    2
    Le Poussin Profil de Le Poussin
    Lundi 7 Novembre 2011 à 19:23

    @ Glimpse : Je ne sais pas si l'heure de publication est primordiale. Pour ma part je n'ai pas d'horaire fixe quant à mes lectures ou à mon écriture.

    Parfois je ne commente pas lorsqu'effectivement je n'ai pas d'inspiration ou lorsque je ne suis pas forcément d'accord avec l'auteur ayant essuyé par le passé des "soufflantes" qui je te l'avoue m'ont quelque peu refroidi...et puis parfois on peut avoir l'impression que son commentaire n'est pas percutant/humouristique/décalé/

    3
    Lundi 7 Novembre 2011 à 19:32

    Tu as bien résumé la situation ; comme pour tout, il y a la phase d'engouement, puis les choses se tassent et le tri se fait, plus ou moins naturellement. Quant aux commentaires, il ne faut pas hésiter même si on n'est pas d'accord, surtout, j'allais dire. En tout cas, je ne me suis jamais privé... sauf par lassitude, quand je me dis "à quoi bon ?"

    4
    Lundi 7 Novembre 2011 à 19:56
    Loup54

    Je ne dirais pas qu'on blogue pour les commentaires, mais c'est vrai qu'un billet qui ne recueille aucun commentaire, c'est toujours un peu difficile : on se demande ce qui n'a pas plu, si on a dit quelque chose qui a choqué, si quelqu'un est même allé jusqu'à la fin du billet... surtout quand la veille un billet avec juste une photo un peu dénudée et presque pas de texte a déclenché un important flot de commentaires... C'est plus facile de n'avoir aucun commentaire quand on n'a pas été habitué à en avoir ! Mais je ne sais pas si c'est pour autant les commentaires qui font que le blog survit, même si la présence ou non de commentaires influe indéniablement sur le blog.


    Et même si je connais l'importance du commentaire, j'avoue que moi aussi je ne commente pas toujours.. ou plutôt pas partout ! 

    5
    Le Poussin Profil de Le Poussin
    Mardi 8 Novembre 2011 à 01:04

    @ Deef : C'est l'intérêt du commentaire lorsque le lecteur n'est pas d'accord...il peut s'instaurer une sorte de débat...le problème que je rencontre souvent dans certains blogs est souvent l'absence de dialogue possible associé à un certain dégré de condescendance et de suffisance même si le post est par ailleurs très bon dans ses arguments....et là je te rejoins sur le "a quoi bon"

    6
    Le Poussin Profil de Le Poussin
    Mardi 8 Novembre 2011 à 01:10

    @ Loup : Tu soulignes un point que j'ai mentionné : les posts en dessous de la ceinture sont plus souvent porteurs qu'un post un peu plus sérieux mais sans doute qu'il est plus facile dans le premier cas d'exprimer son instinct animal que dans le second qui mérite quelques minutes de réflexion pour élaborer une réponse.

    Un blog sans commentaire oui ça existe mais quelle tristesse...oui le commentaire ne fait pas le blog...c'est l'envie de son propriétaire qui en est l'essence...le comm est sans doute la grosse cerise sur le gateau :)

    7
    Mardi 8 Novembre 2011 à 07:34
    Loup54

    En lisant ta réponse sur les blogs sans commentaires (laissés), ça me fait penser aux blogs où le système de commentaire a été volontairement désaxctivé : je pense notamment au blog advirgilium.net, le blog avait beaucoup de commentateur, son auteur s'est absenté quelques temps, et quand il est revenu, il a changé la mise en page et a supprimé le système de commentaire... Depuis ce jour, je ne lis plus : c'est un peu comme si le blog s'était suicidé en supprimant la possibilité d'échanger.

    8
    Mardi 8 Novembre 2011 à 13:56

    Pour ma part, les commentaires n'influencent nullement le fait que je post ou non. Ils peuvent influencer le fait que j'y réponde en fonction de leur teneur et de mon humeur (surtout).

    J'écris au gré de mes envies (de mes besoins aussi ?) et pour tout dire, je constate que j'ai plus de "lecteurs/jour" entre mes parutions que les jours où je poste.

    Quant à commenter les autres, je ne le fais que lorsque j'en ai l'inspiration, parfois je reviens plusieurs fois sur un même post avant de réussir à y laisser un commentaire parce que je n'arrive pas du premier coup à rédiger ce que j'ai envie de laisser comme trace de mon passage.

    Je résumerai juste (oui, je sais, je suis bavard) en disant que l'agonie d'un blog par manque de visiteurs ou de commentaires est liée à la motivation du bloggueur, car si on poste lorsque l'on en a envie et qu'on n'est pas attaché aux statistiques plus que comme outil pour s'étonner d'être lu "autant", il n'y aucune raison que le blog soit en fin de vie.

    Comme je suis bavard (oui, je sais, je l'ai déjà dit) je rajouterai que le côté en-dessous de la ceinture est le propre de l'homme et que si les statistiques explosent sur ce genre de post, c'est parce que les "tags" que certains s'appliquent à poser sur leurs articles pour attirer le chalan sont choisis à cet effet.

    J'ai volontairement pris le parti de ne jamais mettre de tags, parce que je trouve déjà assez frustrant de voir tant de visiteurs sans savoir qui ils sont , alors si c'est pour en avoir encore plus, cela ne m'intéresse pas. Je préfère peu de visiteurs réguliers avec qui j'entretiens des liens (in ou out blog) que beaucoup d'inconnus qui arrivent par hasard et s'envolent aussitôt, ce qui semble être le cas pour mon blog, parce que le nombre de page/lecteur est plutôt élevé, il me semble, vu que je ne comprends toujours pas l'intérêt que peuvent représenter mes écrits.

    9
    Mardi 8 Novembre 2011 à 14:22

    Alors comme certains doivent le lire, moi je ne suis pas un assidu, aussi bien dans mes posts que dans les commentaires. Mon blog me sert surtout à extérioriser quand ca ne va pas...mais aussi quand ça va...j'avoue que je manque parfois..souvent de temps, mais il faut mieux écrire peu, mais bien....

    10
    Le Poussin Profil de Le Poussin
    Mardi 8 Novembre 2011 à 16:50

    @ Loup : Pour le cas de advirgilium que je connais et dont les articles ssont souvent très bien pensé et écrit, il s'est transformé en carnet intime. C'est un choix fort et assumé et au moins il devient sans doute plus libre ainsi...

    11
    Le Poussin Profil de Le Poussin
    Mardi 8 Novembre 2011 à 16:56

    @ Maxivirus : Personnellement les tags je les utilise mais je ne sais pas vraiment comment ils fonctionnent sur le web. J'écris, en plus de l'envie, en fonction du temps dont je dispose et comme tu le sais je n'ai pas forcément une minute à moi...On peut ne pas être attaché aux statistiques mais n'empèche qhe chacun de nous y jette un oeil de temps à autre...le système est pervers.

    Oui l'envie du blogueur est le carburant premium de son blog...seulement pourquoi choisir une interface numérique et mondiale pour écrire sinon pour être lu ??

     

    12
    Le Poussin Profil de Le Poussin
    Mardi 8 Novembre 2011 à 16:58

    @ Nonoparis : Content de te revoir parmi nous et je partage avec toi ce manque de temps évident qui semble ne pas faire défaut pour quelques blogueurs que je retrouve sur une multitude de site...je ne sais pas comment ils font pour pouvoir lire autant, écrire autant... Super man ?

    13
    Mardi 8 Novembre 2011 à 23:54
    Nachu

    Tu as donné les réponses,certains sont passés sur face-book ou twiter,d'autres n'ont plus envie (tout passe,tout lasse,sauf les glaces...),d'autres encore n'ont plus le temps,ou sont moins diserts.

    Que cela ne t'empêche pas de continuer.

    14
    Le Poussin Profil de Le Poussin
    Mercredi 9 Novembre 2011 à 11:53
    @ Nachu : Sauf que Twitter et Facebook n'ont vraiment pas la même fonction qu'un blog...juste à exprimer furtivement une humeur ou une réflexion nécessairement incisive et corrosive (surtout sur twitter !)
    15
    Mercredi 9 Novembre 2011 à 16:59

    Je vais faire mon chieur mon Poussin chéri d'amour, mais je sais que tu aime ça autant que mes coucougnettes ^^

     

    J'ai commencé à bloguer par besoin d'expulser je que j'avais sur le coeur, parce que je n'avais personne auprès de qui vider mon sac.

    Puis je me suis rendu compte que des gens lisaient et certains on franchis le pas de l'interface et peu à peu j'ai eu des contacts directs puis j'ai rencontré des gens formidables (dont mon Poussin chéri d'amour qui adore mes coucougnettes, un titre de noblesse bien long, mais tu le vaux bien).

    Quand j'ai eu fini ma thérapie (oui, mon premier blog c'était ça), j'ai voulu continuer à bloguer pour continuer à tisser des vraies amitiés, mais je me sentais mal dans mon ancien blog qui n'avait pas cette fonction et c'est pour ça que j'ai créé une nouvelle planete totalement différente, pas pour être lu par des millions de fans (j'ai déjà des milliards de fans ! lol), mais pour garder le lien avec ceux et celles avec qui s'est noué une relation et puis si par les hasards des clics quelques autres viennent à passer du virtuel au réel j'en suis ravi (et ne n'allez pas croire que je ne parle que de cul ! Mais on peut en discuter en privé pour ceux qui veulent).

    16
    Samedi 12 Novembre 2011 à 00:36
    Virginie R

    Très bon billet et j'ai encore eu peur ! Tu te souviens il y a presque deux ans, lorsque tu nous avait dit que tu partais et que c'était une blague, j'ai mis des semaines à m'en remettre moi 

    Aujourd'hui, j'ai grandi ! Oui, des blogs ont fermés, mais le pont n'est pas coupé pour autant, on prends des nouvelles par mails, on commence à se connaître, j'ai moins peur qu'avant, je m'attache toujours autant, mais j'ai pris du recul aussi !

    Il y a les blogs qui ne ne connaissent pas, chez qui je ne commente pas, mais qui sont dans mon reader et que je lis chaque jour ! Il y en a qui passent chez moi, qui ne commentent pas, on peut s'apprécier quand même !

    Je suis toujours étonnée d'être encore là et même si depuis deux mois, je suis venue à compte goutte, je n'ai pas envie de m'arrêter ! 

    J'aime bien les échanges, j'ai l'impression d'une bande d'amis qui passent prendre des nouvelles, certains s'attardent un peu, d'autres moins, ce n'es pas important et je fais même des rencontres 'pour de vraie", de visu et au téléphone, ça fait tout drôle d'ailleurs !

    Tu te rends compte on se connait depuis mars 2009 tous les deux 

    Je n'aurais jamais pensé qu'un blog prenne autant d'importance, je n'aurais jamais pensé que mes copinautes prennent autant d'importance dans ma vie non plus, je n'en reviens encore pas !

    Je suis très proche de certains, de vrais amitiés sont nés, et je crois que j'ai beaucoup de chance !

    Bisous tout frais, et bon week-end !

     

    J'espère que Bastoche et Kinday vont bien, as-tu des nouvelles ???

     

    17
    Le Poussin Profil de Le Poussin
    Mardi 15 Novembre 2011 à 11:06

    @ Virginie : Je sais que je te fais pêur à chaque fois mais crois moi si je devais arrêter définitivement je te préviendrai par mail afin de te préparer psychologiquement !

    Et oui plus de deux ans que nous nous cotoyons, que nous nous donnons des nouvelles par blog interposé. Peut-être qu'un jour la vie croisera nos chemins respectifs. Elle est toujours pleine de surprise.

    Tu parles d'amitié. Oui c'est ce que je ressens aussi et c'est ce qui me donne l'envie de poursuivre ma route virtuelle. Nous formons un certain cercle dont le diamètre varie (en petit ou en grand) selon les périodes et les affinités. j'ai gardé contact avec kindgay par le biais du mail. On se donne des news de temps en temps et il est revenu me voir sur Bordeaux au mois de Juin c'était très sympa ! Pour le moment son blog est en jachère car il est pris par un véritable tourbillon professionnel et associatif, du coup peu de temps pour lui et pour son blog mais je ne désespère pas qu'un jour il revienne par les mots. Quant à Bastoche, il nous surveille, nous lit toujours, mais comme Kindgay, ses études et sa vie amoureuse l'occupe énormément.

    Je suis encore à la vieille école. pas de reader. J'aime enore cliquer ici et là j'ai l'impression de voyager et je garde la surprise de savoir si je vais découvrir ou non un nouveau billet que je vais savourer et parfois commenter...

    J'espère seulement que mes blogs amis ne vont pas disparaitre un jour ou l'autre. Le temps me donnera surement une réponse.

    Je t'embrasse.

     

     

     

     

    18
    Mardi 15 Novembre 2011 à 15:14

    Que dire après ce que j'ai lu... J'admets que parfois je ne commente pas et parfois aussi je commente "par obligation", car il y a longtemps que je n'ai pas laissé ma trace sur le blog visité.


    Au delà de ça, le net évolue, chacun évolue aussi individuellement. Parfois je me sens à court d'idée alors tant pis, j'écris moins... parfois pas de commentaire.. il faut surmonter la déception car l'écriture est égoïste, on écrit aussi pour soi, sur ce qui nous plait...mais il est vrai que lorsque je ne vois pas non plus la réciprocité, ça m'agace. 


    Pour finir c'est vrai qu'il faut du temps et parfois ça manque !


    En tout cas ici je ne commente pas par "obligation", toujours avec plaisir !

    19
    Le Poussin Profil de Le Poussin
    Mardi 15 Novembre 2011 à 16:07

    @ Francis : et tu as toujours été un de mes fidèle lecteur, et je t'en remercie :)

    20
    Mardi 13 Décembre 2011 à 18:07
    eausauvage

    Salut, Pour ma part j'ai toujours fait en sortes de ne pas cèder "aux billets racoleurs " . Lecteurs ou pas ? j'écris car cela me fait du bien , évidement les commentaires me font plaisir je ne dirais pas le contraire , mais je ne ne renierais pas pour autant mes coups de gueule , et mes états d'ames . 

    Je m'étais un peu absenté par méfiance, par besoin de prendre un peu de recul car mon blog avait pris trop de place . Je ne me sens plus obliger de poster quotidienement , je viens quand j'en ressent le besoin .

    Je t'embrasse Poussin de l 'ombre :-) 

     

     

     

    21
    Le Poussin Profil de Le Poussin
    Mardi 13 Décembre 2011 à 18:24

    @ eausauvage : Les billets racoleurs sont sans doute plus simples à rédiger alors que mettre en mot son intimité et son être le plus profond est une gageure diffcile à relever même pour les plus habiles en écriture.

    Merci de ton passage

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :