• Simplicité Complice

     

    Sc

    Un mail reçu il y a plusieurs semaines. Une invitation de mon ami Maxi à venir partager un brin d'amitié le temps d'un week-end. Cela coïncidait pile poil avec le début de mes vacances dans le sud. Aussitôt reçu, aussitôt répondu. Je ne pouvais pas laisser une occasion en or filer entre mes doigts. De plus, mon hôte me précisait que ce serait l'opportunité de faire de nouvelles connaissances, que je faisais parti d'une sélection rigoureuse triée sur le volet. Alors là c'était encore mieux! Ainsi donc vendredi dernier me voilà avec mon Homme au départ de Bordeaux. Mise en route 15h30 pour une arrivée prévue vers 20h30. Seulement les lois de l'asphalte sont parfois capricieuses. Cependant ce n'est pas un accident mortel sur l'autoroute A61 qui aurait pu me faire manquer ce moment si particulier. En y réfléchissant bien a postériori j'aurais pu être impliqué directement dans ce drame à quelques minutes près. Fort heureusement le sort décida de me laisser au beau milieu de l'autoroute avec des centaines de voitures autour de moi avec les remparts de Carcassonne en guise de fond d'écran. C'est dans ces moments d'incertitude où tu comprends réellement l'utilité de notre troisième main vulgairement surnommé smartphone. J'envoyais régulièrement des messages rapides à mon hôte pour le rassurer sur mon sort et le tenir informé en temps réel de la situation galérienne dans laquelle j'étais malgré moi embarqué. Après avoir battu un record de vitesse (800m en 45 Min), deux heures s'écoulèrent avant que je puisse enfin être libéré de cet imbroglio mécanique et continuer ma route vers ma destination finale dans un petit village au milieu des vignes avec près de trois heures de retard...mais que veux-tu un poussin se laisse toujours désirer et mes futurs compères de week-end savaient naturellement comment pallier agréablement mon absence.

     Je ne m'étais pas particulièrement préparé à cette rencontre mais je ne devais pas me retrancher derrière ma façade distante coutumière à chaque fois que je suis en terrain inconnu et qui peut laisser à mon interlocuteur une désagréable sensation d'étrangeté. Dès que je suis arrivé chez mon hôte, celui pour lequel un prince charmant devrait réellement se bouger le trouffion tellement ce type est une perle, je suis passé directement en mode poussin accessible puisque l'alchimie qui régnait déjà dans les lieux était propice à la libération de mon carcan quotidien. Oui il s'agit bien d'alchimie quand tu rencontres pour la première fois deux nouvelles têtes et que tu entames une conversation comme si tu les avais quittés la veille. Je ne suis guère un as du suspens d'autant que tu as pu lire ici et un compte rendu de ce week-end d'orgie et que si tu m'as un peu suivi sur twitter, tu sais donc que j'ai rencontré le toulousain le plus célèbre de la toile ainsi que Traileurfou, un lecteur plus que blogueur. Comment se fait-il que ma route n'ait pas croisé la leur plus tôt alors qu'autant de points communs nous relient?

     

     Sc2

     Je lisais bien Tambour Major régulièrement me délectant de ces bons mots et me faisant petit à petit une idée sur le personnage. Le réel est encore plus savoureux que le virtuel. J'ai découvert un solide gaillard bien charpenté, à l'accent toulousain à couper au couteau, maniant l'art du feu comme un fin gastronome et le verbe cultivé tel un curieux avide de finesse littéraire, le tout saupoudré d'humour décalé et de simplicité communicative (dans le sens noble du terme). TraileurFou, bien que plus discret (tout comme je peux l'être), ne s'en défendait pas moins grâce à une vive répartie que ses yeux pétillants de malice réussissaient à s'accoquiner régulièrement avec le bon roi...et avec cinq gars très charmants, son choix était royal. D'ailleurs les bouts étaient particulièrement recherchés pendant ces deux jours qu'ils soient petits, bien montés ou excusés, chacun d'entre nous optant pour des stratégies différentes selon la main qu'il touchait...Tambour insistant sur le fait qu'avec un roi et un bout tu ne pouvais que prendre... Maxi, quant à lui, nous a mitonné des petits plats dans les grands tout aussi succulents les uns que les autres (Prince Charmant...j'insiste...Maxi en plus d'être charmant, organisé, drôle, le cœur sur la main...est un fin cuisinier!...si avec cette publicité tu ne craques pas...change de cerveau! ) arrosés de rosé du frontonnais amusant le palais et les papilles. Certes nous n'avons pas fait que manger et boire...quoique nous ayons vécu une belle expérience dans une cave de la région...à deux pas de la maison de notre hôte (fort heureusement...) privatisée pour les cinq stars que nous sommes. Cette ambiance sympathique nous a permis d'échanger en toute complicité tout en dégustant...voire plus...d'excellents breuvages. Maxi a tenté sa chance, désireux de connaître nos corps de rêve, en essayant de nous amadouer avec l'idée saugrenue bien qu'alléchante d'aller mater du jeune éphèbe sensible aux attributs entièrement dévoilés...Il a dû se contenter de baver devant nos torses superbement dessinés et pour certains affichant une option poil parfaitement assumée...et de se rêver le petit serveur de cocktail du début de soirée, laquelle allait se poursuivre dans la même bonne humeur conviviale et complice. J'ai pour ma part joué au docteur avec le toulousain à la plume fine et au cœur généreux en le sauvant des attaques nocturnes d'une araignée passablement mutante et assurément gourmande, la question en suspens restant de savoir si Tambour aura reçu de cette morsure animale d'étranges pouvoirs surnaturels... Le dimanche s'écoula tout en détente, histoire de se remettre de nos agapes de la veille et de continuer à feuilleter les pages d'une amitié complice aux affinités plus qu'aiguisées. Tambour continua de maitriser le feu pour dompter une délicieuse côte de bœuf. Traileurfou nous vanta les mérites de sa ville d'adoption. Mon Homme reçut un cours express de tweet tandis qu'il s'obstinait à googleiser des données démographiques et étymologiques. Maxi savourait ce moment de partage avec ses yeux remplis d'étoiles, fier d'avoir réussi ce métissage d'âmes sensibles...et moi j'étais particulièrement heureux d'être inondé de cette chaleur humaine, simple, celle qui te réchauffe le cœur et t'offre de nouvelles mains tendues...et tous les cinq nous aurions voulu que le temps à ce moment s'arrête pour ne point interrompre cette douce torpeur.

    « Minor Disappointment No AngerBTWBall tour »

  • Commentaires

    1
    Lundi 13 Août 2012 à 22:17
    Tambour Major

    Sois rassuré, tout est rentré dans l'ordre : ça ne gratte plus, ça ne suppure pas, je ne bave pas des filaments de toile ni ne peux m'agripper aux murs avec mes 4 paires de bras (c'est bien dommage). 

     

    Et : OUI ! A 5, quand tu as un bout et un roi dans le jeu, tu prends ! =)

    2
    Dimanche 19 Août 2012 à 08:47
    fiuuu

    la question essentielle : tambou major a t il un torse bien velu et des pectoraux de pompiers ???

    3
    Mercredi 22 Août 2012 à 11:07

    Mon Poussin chéri d'amour, que de merveilleux souvenirs, tu étale ainsi.

    Je travaille déjà pour que la maison soit de nouveau disponible l'année prochaine  et j'espère cette fois pouvoir vous faire découvrir l'autre côté de la frontière géographique départementale et vous emmener notamment à la féria de Béziers

    Et pour être honnête ces deux jours ont été tellement exceptionnels de sensations, de plaisirs et de bonheur, que je n'ai même pas pensé à reluquer vos torses torrides (et là, je m'en veux terriblement d'avoir raté l'occase de profiter de ces 4 torses qui m'étaient offerts), tellement j'étais déjà au paradis rien que de profiter de votre présence.

    La prochaine fois faudra vous mettre à poil pour me sortir de mon bien être et me faire plonger dans ma perversité internationnalement reconnue

    4
    Mercredi 22 Août 2012 à 11:20

    PS :

    Même avec juste ces souvenirs plein la tête, je ne pense pas à étaler ma perversité

    Alors, un deuxième com pour te remercier de faire ma pub, elle est si convaincante que j'ai bien cru que tu allais finir par me demander de t'épouser , au moins une chose est sur, tu sais déjà ce que je te répondrai

    5
    Mardi 28 Août 2012 à 09:16
    Glimpse

    Tous ces billets croisés raisonnent d'une belle harmonie ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :